2 900 km de la Toscane à Calais

Porsche 911

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Connaissez-vous quelqu’un qui soit prêt à vous passer les clés d’une Porsche 911 classique sans condition ? Impossible, penserez-vous… C’est pourtant ce qui est arrivé à Greg McLeman, qui en a profité pour effectuer un superbe voyage sur les routes d’Europe.

Le monde de l’édition a considérablement évolué depuis les années 1970. Les magazines automobiles étaient rois, ils étaient lus avec attention par les constructeurs et les fêtes de bureau étaient aussi décadentes que les derniers jours de Rome. Mais comme j’ai commencé ma carrière de journaliste au début du présent siècle, je pensais que les récits de voyages épiques à travers l’Europe pour essayer une voiture étaient relégués au rang de considérations d’un autre âge. Jusqu’au moment où j’ai reçu un appel téléphonique d’un lecteur qui pensait que nous pourrions résoudre son problème : faire venir une Porsche 911 Targa de 1971 depuis le centre de l’Italie jusqu’en Angleterre, en trois jours. Bien sûr, nous avons sauté sur l’occasion, surtout quand nous avons réalisé que le circuit du Mugello, à quelques heures au nord du lieu de résidence de la voiture, accueillait un important festival Porsche le lendemain du jour de notre arrivée.

La 911 Targa n’a pas toujours été aussi appréciée qu’aujourd’hui. Tout comme les phares non profilés des Type E Série 11/2avant elle ou les gros pare-chocs des MGB, elle résulte des règles américaines sur la sécurité (ou au moins de leur menace). Craignant qu’un « vrai » cabriolet ne soit pas autorisé aux États-Unis, Porsche a choisi d’ajouter un arceau en inox brossé qui, pour beaucoup, détruisait la ligne pure du coupé 911. Mais le temps est venu au secoursde la Targa et, loin de gâcher un jolie ligne, le haut montant de pavillon allié à la vaste lunette arrière lui donne une personnalité propre, tout en créant un modèle parfaitement adapté au voyage.

[…]

Acheter ce numéro