La beauté du baronnet

Rolls-Royce Phantom II Continental

© Classic & Sports Car / James Mann

La Rolls-Royce Phantom II Continental a inspiré les meilleurs carrossiers anglais. C’est ce que rappelle Mick Walsh, totalement sous le charme de ce fabuleux coupé réalisé par Freestone and Webb pour John Leigh.

Vous avez tous connu une telle situation : vous trouver soudain en face d’une voiture qui vous prend littéralement sous son charme. Où que ce soit, vous vous surprenez alors à la poursuivre pour la voir de plus près. La forme séduisante de cette Rolls-Royce Phantom II Continental « 42PY » a fait cet effet à deux automobilistes successifs, tellement conquis par son allure qu’ils l’ont prise en chasse et ont fait signe au conducteur pour lui proposer de l’acheter… La première fois, c’était en 1952. Anthony Gibbs, auteur du livre A Passion for Cars, avait eu une dure journée. A cause d’une longue grève d’imprimeur, son entreprise avait fait faillite et, dans la circulation londonienne, il essayait de réfléchir à la façon de résoudre ses problèmes.

Soudain, son attention s’est portée sur la voiture qui le précédait. Immatriculé AXA60, cet élégant coupé affichait des traits sportifs comme des ailes courtes sans marchepied et un toit très bas. Fasciné par cette vision, Gibbs a suivi la voiture. « J’ai compris que je me trouvais derrière la plus belle voiture que j’avais jamais vue, » a-t-il rappelé par la suite. « C’était une grosse Rolls noire qui ressemblait à ma vieille Delage, mais encore plus belle car au lieu d’être un cabriolet, elle avait un pavillon magnifique taillé droit à l’arrière, comme un brougham. »

[…]

Acheter ce numéro