La Mini de Simca

Simca prototype Isabelle

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Le projet 936, surnommé « Isabelle », était une petite Simca destinée à concurrencer la Mini britannique. Mais cette voiture astucieuse n’a jamais dépassé le stade du bureau d’études, comme l’explique Jon Pressnell.

« Est-ce que ce truc a un moteur?… » Le photographe n’est pas vraiment impressionné par la petite boîte sur roulettes garée devant le musée Simca, à Poissy. Sa réaction est facile à comprendre: le Projet 936, surnommé « Isabelle », est presque une caricature, comme un dessin d’enfant en taille réelle.Mais pour comprendre, il faut rappeler le contexte. Il s’agissait d’un exercice d’étude qui remonte à la première moitié des années 1960, avec une voiture fabriquée de façon artisanale, presque sous la forme d’un projet personnel, sous l’autorité de Roger Dumas, directeur du département des études chez Simca.

Ce n’était pas une proposition aboutie, prête pour la série, et elle est née à une époque (1963-1964) où les acheteurs français plaçaient volontiers l’aspect pratique de la voiture avant son attrait esthétique. Mais le plus intéressant, c’est que cette traction avant à moteur transversal représentait une tentative intelligente et précoce de produire une concurrente de la Mini, avec les mêmes dimensions modestes mais l’avantage de quatre portes. Notez ces dates: 1963 et 1964. Cette voiture mérite que l’on s’y intéresse.

Commençons par les dimensions. Avec une longueur de 3,08m, la Simca ne mesure que 2,5cm de plus qu’une Mini, mais avec un empattement plus long de 6,3cm, à 2,10m. En même temps, elle est environ 8,1cm plus large et 8,3cm plus haute. Ce qui laisse entendre une capacité de chargement au moins aussi bonne que la Mini alors que les voies plus larges de 6,3 et 6,6cm à l’avant et à l’arrière promettent une excellente stabilité sur la route.

[…]

Acheter ce numéro