Retrouvailles entre amis

Jaguar XJ40

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Après six ans de mise au point, la XJ40 a fait entrer la XJ6 dans une nouvelle ère. Jim Randle, responsable de la conception, raconte à Mike Taylor comment est née cette berline haut de gamme.

Les lignes élégantes de la XJ40 étaient dans la parfaite continuité de la famille XJ et répondaient à la magie de Browns Lane. Bravo, professeur Jim Randle, ancien directeur technique de Jaguar! Sa détermination a contribué à assurer le succès de la XJ40, avec un total de 208706 exemplaires produits de 1986 à 1994.

Le lancement s’est effectué deux ans plus tard que prévu. « A cette époque [1980], le département technique de Jaguar comportait 176 personnes, » indique Randle, « au lieu des 480 jugés nécessaires pour un projet de cette envergure. La conception a donc été allongée à six ans. » Ce délai supplémentaire a donné le temps à l’équipe de s’assurer que la voiture était parfaitement au point, tout en permettant au programme de privatisation de 1984 de se mettre en place.Présentée en 1986 au Salon de Birmingham, la XJ40 était riche en innovations, dont un système électronique de diagnostic. La carrosserie, 10% plus aérodynamique que la XJ6, reposait sur une nouvelle suspension arrière qui améliorait le comportement.

Le fait que la XJ40 ait été une voiture aussi réussie est remarquable compte tenu des problèmes de contrôle de qualité qui imposaient la recherche de réponses techniques. Mais en coulisses, l’équipe n’a jamais douté de sa capacité à créer un produit capable de dominer sa catégorie. C’est Randle qui était aux commandes de la technique et du style, tout en étant responsable aussi de la qualité de fabrication.

[…]

Acheter ce numéro