La série B

MGB - MGC - MG Costello V8 - MG RV8 - Frontline

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Depuis sa naissance, la MGB a connu de nombreuses versions destinées à en améliorer les performances, comme le rappelle Simon Charlesworth. Mais sont-elles à la hauteur de l’originale ?

Pour beaucoup, la MGB est une porte d’entrée idéale dans le monde des automobiles anciennes : séduisante, pratique, bien conçue, bien approvisionnée en pièces et accommodante, la B n’a pas beaucoup de rivales pour se balader sur les routes de campagne.

Nous avons réuni ici les derniers cabriolets MG produits à Abingdon. Ces modèles ont été mis au point par l’usine et par des préparateurs extérieurs et, en prime, nous avons pour mission de désigner la meilleure de toutes !

Une superbe MGB 1963 m’attend pour se rendre au point de rendez-vous. La carte routière promet un voyage de rêve, mais elle ne dit pas tout : la réalité est un peu différente, avec une route tellement bosselée qu’elle efface nos rêves de confort…

La sonorité de cette sportive de 55 ans est reconnaissable entre toutes ; un grondement rauque et généreux qui pourrait faire penser à la voix d’une chanteuse de jazz. La voiture de Mark Moore se laisse conduire avec une grande facilité : elle est communicative et en même temps si complaisante que vous prenez rapidement plaisir à cette expérience nez au vent. Le moteur Type-18G B-series 1 798 cm3 à trois paliers est plus vif que le cinq-paliers ultérieur, mais il n’est pas aussi souple que le plus petit moteur de la MGA.

[…]

Acheter ce numéro