Sportives et conquérantes

Berlines Jaguar, Mk1 à 420

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Avec les Mk1, Mk2, Type S et 420, Jaguar a donné vie à une famille de berlines sportives parmi les plus fantastiques qui soient, comme le rappelle Martin Buckley.

De nombreuses fortunes ont été englouties dans la fabrication de voitures exotiques. Ce qui rend Sir William Lyons, fondateur de Jaguar, différent des autres est qu’il souhaitait produire une gamme de voitures excitantes, mais sans perdre d’argent. Si ce sont les XK et les succès en course qui ont fait connaître Jaguar dans les années 1950, ce sont les berlines compactes et sportives (Mk1, Mk2, Type S et 420) qui ont rempli les poches de l’entreprise, profitant de la croissance des années 1960. Leur fonction était de générer le volume et les économies d’échelle dont Lyons avait besoin pour faire progresser la firme, une mission qu’elles ont brillamment remplie. Ces quatre voitures représentent une dynastie de 13 ans et 160 000 exemplaires, avec quatre modèles distincts mais étroitement liés qui correspondent aujourd’hui à l’idée que chacun se fait d’une berline Jaguar classique.

En 1955, le concept de la 2.4 était celui d’une petite Jaguar « économique » dans l’idée des anciennes berlines SS 1,5 et 2 litres. Conçue pour combler la gamme entre l’XK et la grosse MkVII, la nouvelle berline avait visuellement quelque chose des deux. Lyons comprenait l’importance de donner à ses voitures une allure de prestige agressif et sophistiqué, ce que ses clients ne parvenaient pas à trouver ailleurs, quel que soit le prix.

[…]

Acheter ce numéro