Une longueur d’avance

Renault Avantime

© Classic & Sports Car / Tony Baker

La brillante Renault Avantime s’est créée à la naissance une niche de « coupéspace » et constitue aujourd’hui une classique originale. Martin Buckley rend hommage à cette française révolutionnaire en partant à la rencontre de deux ardents supporters.

Pour ses sympathisants, qui ne cessent de se multiplier, la Renault Avantime est la réponse parfaite à ce vieux dilemme consistant à combiner l’indéfinissable charme d’une ancienne avec l’aspect pratique d’une voiture moderne. L’Avantime présente ces deux qualités en abondance ; vous pouvez l’imaginer selon ce qui vous convient et, bien sûr, l’utiliser comme une classique moderne, originale et pratique (les derniers exemplaires ont été produits il y a 14 ans). Je parie d’ailleurs que les valeurs vont continuer à évoluer, sur un marché où il est encore possible d’acheter un bon exemplaire pour 5 000 €, les meilleures voitures atteignant jusqu’à 20 000 €.

Mais qu’est-ce qu’une Avantime ? En substance, c’est un luxueux coupé sans montant datant du début du nouveau millénaire, spacieux et répondant aux valeurs Renault de « voiture à vivre ». Ce n’est pas une machine de sport et pourtant elle présente des performances et un comportement qui correspondent parfaitement au début du XXIe siècle. Mais elle est beaucoup plus que cela. Elle a réussi à retrouver sur le plan du style l’ambition et le leadership que Renault avait montré des années auparavant, avec la R16 et la première R5. En tant que premier « coupéspace » du monde, l’Avantime 2001 brisait les codes et offrait aux acheteurs quelque chose dont ils ignoraient qu’ils en avaient besoin : une deux-portes de luxe donnant l’impression d’un salon roulant, grâce à un ingénieux toit en verre et l’absence de montant latéral.

[…]

Acheter ce numéro