L’Elan de Jim Clark

Lotus Elan

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Pour rendre hommage à Jim Clark, 50 ans après sa disparition, comment faire mieux que prendre le volant de sa propre Lotus Elan pour se rendre sur ses terres natales ?

Depuis de longues années, les habitants de Duns, au sud de l’Écosse, suspendent leurs drapeaux rouge, blanc et bleu dans la rue principale de leur petite ville, lors de l’hommage annuel rendu à leur plus célèbre résident local, James Clark Junior (comme il était connu des agriculteurs locaux). Devant le modeste musée qui lui est dédiée se trouve une petite tente abritant quelques voitures de sport et de course utilisées par le champion. Un week-end de printemps, la ville accueille une horde de passionnés de Lotus, tous attirés par leur admiration pour le plus grand pilote de sa génération et, pour beaucoup (dont je fais partie), de tous les temps.

En 2018 a eu lieu la plus émouvante de ces rencontres. Prévue pour coïncider avec le 50e anniversaire de son décès (qui reste, aux yeux de certains, incompréhensible), le 7 avril 1968 à Hockenheim, elle était organisée par les conservateurs du musée et le Club Lotus, avec un programme qui incluait un service à l’église, un dîner de gala et une exposition d’automobilia. Même le pub le plus proche de la ferme de Clark, le « Waterloo Arms » de Chirnside, jouait le jeu en servant tout le week-end de la bière « Racing Green » et en affichant le portrait du double Champion du Monde et vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis au-dessus de son panneau extérieur.

[…]

Acheter ce numéro