Affaire d’intimidation

Mercedes 770 K

© Classic & Sports Car / Manuel Portugal

La Mercedes 770 K souffre des associations politiques qui l’ont caractérisée, mais elle reste un étonnant accomplissement technique.

Le gardien de la voiture laisse échapper un sourire de solidarité, lève le pouce et s’éloigne. C’est à ce stade que vos réflexions se transforment en monologue inquiet. D’ailleurs, personne ne peut vous entendre, car les vitres de cette voiture sont épaisses de presque 40 mm, et la carrosserie blindée est à l’épreuve des balles et des explosions de bombes. Vous pourriez tout autant être hermétiquement scellé. Et il fait diablement chaud là-dedans, en plus.

Nous sommes seuls, à part de chant des oiseaux. Consultant mes notes (en portugais), je constate qu’il y a sept opérations pour démarrer la bête, dont la première est de trouver le contacteur principal dissimulé (à l’usine) sous le tableau de bord. Ensuite, les commandes au volant : « Gemisch » correspond à la richesse, « Zündung » à l’avance et « Schnellgang » à l’overdrive. Comptez encore cinq minutes pour bien prendre conscience de la réalité et le huit-cylindres en ligne de 7,7 litres prend vie. Dans cette Mercedes « Grosser » Type 770 K (pour « kurz », courte), modèle W150, rien n’est ordinaire, à commencer par la sonorité. Au lieu du quasi-silence que vous attendez d’une telle limousine, elle est étonnamment sonore mais, au ralenti, elle se stabilise sur un discret ronronnement.

[…]

Acheter ce numéro