Plus léger ! Plus vite ! Plus fou !

Porsche Ruf

© Classic & Sports Car / Tony Baker

D’abord préparateur de grand talent, Alois Ruf est devenu en 1981 constructeur à part entière. Nous avons réuni cinq de ses monstres les plus emblématiques.

La sensation hésite entre griserie et nausée. Vos pupilles se sont dilatées comme sur un personnage de bande dessinée et votre thorax se compresse plus que ce qui vous semblait possible. Essayez de ne pas penser aux 850 ch qui vous propulsent vers l’avant, ni à la piste humide qui semble ne jamais avoir été refaite depuis la fin de la guerre froide. Ignorez le malade sur sa superbike qui fait des roues arrière pour vous provoquer. Il n’a aucune chance. Après tout, c’est une Ruf Rt 12R. Non, continuez à accélérer et rappelez-vous qu’à un moment donné, il va falloir freiner. Mais pas tout de suite.

D’accord, ce vent de travers et arrivé d’un coup. Quelle vitesse est suffisamment élevée ? Vous ne voulez pas passer pour un froussard avant de rendre les clés de cette machine : 300 km/h semble correct, il est temps de lâcher les gaz. De reprendre sa respiration. De prendre un petit café avant d’essayer les quatre autres voitures.

Les adjectifs manquent pour décrire fidèlement à quel point les accélérations de cette voiture sont démentes, mais il est vrai que Ruf est plus qu’un simple préparateur Porsche. Cette petite entreprise familiale ne fait pas que déshabiller des 911 jusqu’à l’os avant de les refaire à sa sauce. C’est une marque à part entière, ancrée dans les créations d’Alois Ruf et de son père qui s’est établi en 1939 dans la petite ville bavaroise de Pfaffenhausen. Ce qui a commencé comme un garage de réparation a évolué dans les années 1950 en concession BMW, mais c’est l’arrivée en 1963 d’une Porsche à l’atelier qui a mis le feu à l’imagination de la deuxième génération.

[…]

Acheter ce numéro