Haute-couture à Coventry

Jaguar SS100

© Classic & Sports Car / James Mann

L’étonnant coupé exposé au Salon de Londres 1938 par Jaguar était au centre de toutes les conversations. Mick Walsh se penche sur l’ancêtre de la Type E, une fantastique SS100, modèle unique conçu par William Lyons.

« Racé et britannique », c’est ainsi que The Autocar définissait le stupéfiant coupé SS Jaguar exposé au Salon de Londres 1938, à Earls Court. « Un des secrets du Salon les mieux gardés » était une voiture spectaculaire, gris métallisé, basée sur la brillante SS100. Depuis ses gros phares Lucas P100 rapprochés jusqu’à son arrière effilé dépourvu de pare-chocs, ce prototype était avant-guerre l’équivalent d’un concept car.

Contrairement au flot de photos précédant aujourd’hui l’évènement, Williams Lyons et son équipe avaient dissimulé leur star sous une bâche jusqu’à l’ouverture du Salon par le duc de Kent. Soucieux de faire connaître l’abandon du nom SS (qui portait une sinistre connotation), le constructeur affichait « Jaguar » sur les plaques d’immatriculation du nouveau modèle, le prix de 595 £ étant indiqué discrètement dans un coin du pare-brise. Le roadster 3,5 litres de série coûtait un tiers de moins mais, selon les historiens, Lyons n’avait pas l’intention de lancer une production de ce coupé.

Depuis la fabrication de ses premiers side-cars, Lyons a toujours montré un œil sûr pour les formes séduisantes. On raconte que, s’il ne dessinait presque jamais, il travaillait étroitement avec les carrossiers sur la réalisation d’une maquette grandeur nature.

[…]

Acheter ce numéro