La plus extrême des 600

Mercedes 600 Landaulet

© Classic & Sports Car / James Mann

Une des caractéristiques des dictateurs est qu’ils adorent se faire remarquer. Avec cette rare Mercedes 600 Landaulet, le maréchal Tito ne risquait pas de passer inaperçu.

Le maréchal Tito, populaire dictateur yougoslave, était passionné d’automobile. Il conservait une importante collection de voitures étrangères (entretenues par une équipe d’une vingtaine de militaires) et se faisait offrir chaque année une voiture neuve à son anniversaire. Il appréciait les Cadillac et Rolls-Royce (il avait une limousine Fleetwood et une Phantom VI), mais c’est la Mercedes 600, sous toutes ses formes, qu’il préférait à toute autre.

En fait, il en possédait une demi-douzaine, dont une Pullman six portes blindée parfois utilisée pour ses voyages à l’étranger. Une fois, lors d’un vol pour Cuba, le vitrage blindé de la voiture avait éclaté et elle avait dû être renvoyée à l’usine.

Pour les évènements intérieurs, c’est le Landaulet six portes « présidentiel » de 1971 de ces pages que Tito préférait. Capote baissée, l’homme d’État pouvait saluer la foule lors des parades officielles et, toit fermé, la voiture couvrait de longues distances dans un parfait confort.

Même pour les passionnés de 600, cette voiture (châssis 1854) est particulière. Elle fait partie des neuf Landaulet six portes « à toit long », dont la capote s’étend jusqu’au compartiment chauffeur. Elle a quitté Stuttgart le 17 mai 1971 pour Amsterdam, où elle avait été commandée par le représentant Mercedes local AGAM, et n’affiche aujourd’hui que 27 000 km d’origine.

[…]

Acheter ce numéro