Mieux qu’un Speedster 356 ?

WD Denzel 1300

© Classic & Sports Car / Olgun Kordal

Ferdinand Porsche n’est pas le seul Autrichien à avoir transformé la VW Coccinelle. Wolfgang Denzel en a fait un roadster sportif et séduisant, mais beaucoup moins connu que les voitures de son homologue.

Rares sont les marques aussi intimement liées à la Californie du Sud que Porsche. Le nom évoque à lui seul des images de lunettes Aviator, de paquets de cigarettes coincés dans les manches retroussées ; un monde Kodachrome de circuits baignés de soleil, James Dean et blue jeans.

Mais si l’histoire se souvient du Speedster comme une icône culte, un pilote oublié a donné dans les années 50 du fil à retordre à la 356, de Santa Barbara et Pomona jusqu’aux circuits européens. Alors que Ferry Porsche commençait la fabrication de la 356 dans une ancienne usine à bois de Gmünd, un autre Autrichien du nom de Wolfgang Denzel s’embarquait à Vienne dans sa propre aventure automobile. Denzel était un ingénieur doué qui, comme Porsche, voyait un potentiel prometteur dans la Volkswagen et les Kübelwagen militaires qui inondaient le marché d’après-guerre. Denzel a commencé à travailler sur un prototype basé sur la plateforme, le moteur 4-cylindres à plat 1 100 cm3 et les trains roulants de la « voiture du peuple », en l’équipant d’une carrosserie légère de sa conception, en contreplaqué et tissu.

[…]

Acheter ce numéro