Montrer la voie à BMW

Alpina et la compétition

© Classic & Sports Car / Motorsport Images

Alpina s’est rapidement plongé dans la compétition, avec succès.

Les choses ont évolué rapidement pour Alpina. Quand BMW a réduit son implication en course en 1970, avec des ventes en baisse, les privés sont restés seuls pour défendre la marque en Championnat d’Europe Tourisme (ETCC), et Alpina est entré dans la danse.

Inquiet de la réputation grandissante de son concurrent Schnitzer, Alpina avait déjà fait passer en 1969 son implication de simple préparateur à engagé « usine », après avoir tâté le terrain l’année précédente : une 1602 engagée en 1968 par Alpina aux 6 Heures du Nürburgring 6 et aux 4 Heures de Brno terminait quatrième aux premières, avec abandon aux deuxièmes. L’année suivante, Günther Huber et Jürgen Neuhaus entamaient une pleine saison pour Alpina en remportant la Division 2 aux 4 heures de Monza, avec une 2002. Alpina faisait aussi débuter la 2800 CS en course, avec une neuvième place aux 24 Heures de Spa (après 10 changements de pneus).

En 1970, deux ans après ses débuts en compétition, Alpina comptait Helmut Kelleners et Helmut Marko dans son équipe et, en juillet de la même année, l’Autrichien Niki Lauda apparaissait au volant d’une 1600 et Dieter Quester d’une 2800 CS.

[…]

Acheter ce numéro