Un pick-up en Groupe B !

Peugeot 504

© Classic & Sports Car / John Bradshaw

Utilisé surtout en rallyes africains dans les années 80, le pick-up 504 Groupe B est une curiosité peu connue. Mais le modèle est réapparu récemment dans le Yorkshire.

Le spectre du Groupe B hante encore l’imagination des passionnés de rallyes. Pour ceux qui sont trop jeunes pour l’avoir connu, il semble tellement invraisemblable qu’il ressort plus de la fiction que de la réalité. Comme le Giscardisme ou les « Claudettes ».

Le rallye est une discipline très spectaculaire en soi : piloter une voiture d’un point A à un point B plein gaz, parmi d’innombrables spectateurs et sur des routes enneigées, boueuses, bordées de rochers, d’arbres ou parsemées de bosses sur lesquelles les voitures s’envolent… C’est ce qui rend la spécialité tellement fascinante.

Elle a connu de multiples règlements mais le Groupe B reste le plus fou et le plus spectaculaire. Introduit par la FIA pour la saison 1982 en rallye et circuit, il repoussait les limites. Les constructeurs ont utilisé des matériaux sophistiqués pour réduire le poids, la pression de turbo n’était pas limitée et la carrosserie n’avait qu’un lointain rapport avec celle des modèles de série. Une production de seulement 200 exemplaires était nécessaire pour répondre aux critères d’homologation, alors que le Groupe A en exigeait 5 000. La série s’est bientôt transformée en course à l’armement. En cinq ans, de 1981 (Pré-Groupe B) à 1985 (année où elle a été arrêtée), la puissance des voitures avait plus que doublé. Des machines aussi ahurissantes que les Ford RS200, Metro 6R4, Peugeot 205 T16 et Lancia Delta S4 montraient les excès que l’on pouvait atteindre.

[…]

Acheter ce numéro