Anglaises musclées

Les muscle cars à l'anglaise

© Classic & Sports Car

Même si l’Angleterre n’a pas connu la fièvre des muscle cars, certains modèles ont reçu des moteurs dont la puissance a transformé l’ordinaire en extraordinaire.

Acheter ce numéro

Distorsion de la culture hot-rod soigneusement manipulée par les publicitaires pour en faire un genre à part entière, les muscle cars américaines, avec leurs accélérations spectaculaires, leur freinage médiocre, leur image virile et leur puissance apparemment sans limite ont frappé l’imagination tout au long des années 60 et jusqu’au début des années 70.

Mais cela n’a duré qu’un temps, avant que les législateurs et autres rabat-joie considèrent que ces machines étaient anti-sociales. Quoi qu’il en soit, c’est un genre qui ne s’est jamais décliné tel quel en Angleterre ou dans les pays d’Europe.

Pourquoi ? Parce que la législation et les conditions locales façonnent nos voitures, et il n’y avait pas vraiment en Grande-Bretagne de marché pour de grosses voitures gourmandes dont le seul but était d’accélérer fort. Les gros moteurs n’équipaient généralement que de lourdes voitures anglaises et ne servaient qu’à leur donner la puissance et le couple nécessaires à se dégager de la masse ou, avant les transmissions automatiques, à limiter les changements de rapports.

Mais alors, que penser des Jensen, Bristol et AC dotées de gros V8 américains ? Pour moi, une vraie muscle car n’est pas une rareté chère, exotique, de fabrication artisanale et habillée de cuir, même avec un V8 venant des USA. Une Jensen C-V8 est certainement au niveau, au point de vue performances, mais elle pourrait perdre sa dignité à s’y mesurer ; de même pour l’AC 428. En fait, des voitures d’un tel statut ne sont tout simplement pas suffisamment « populaires » et leur caractère de GT raffinée ne correspond pas à la personnalité brute, radicale, faite pour les combats de rue, d’une vraie muscle car telle que définie par les gros coupés produits dans les années 60-70 à Detroit et Dearborn, avec un V8 de 6 ou 7 litres.

[…]

Acheter ce numéro