Hors-série « Sportives accessibles » :
Matra Jet

Fille de missiles

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Matra, constructeur de missiles, a commencé sa fulgurante carrière automobile en rachetant la René Bonnet Djet, comme le rappelle Jon Pressnell.

  • © Classic & Sports Car / Tony Baker
Acheter ce numéro

Au début des années 1960, l’amateur de voitures de sport françaises n’avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ainsi, le visiteur du Salon de Paris 1964 n’avait qu’une seule option, s’il ne souhaitait pas acheter une des Alpine de Jean Rédélé et que les machines à moteur Panhard lui semblaient trop exotiques : il pouvait prendre un pari sur un coupé à moteur Renault lancé deux ans plus tôt et vendu par une marque encore peu connue et impliquée jusque-là dans la construction d’armement. La Matra-Bonnet Djet était une version modifiée de la René-Bonnet Djet vue pour la première fois aux 24 Heures du Mans 1962, sous la forme d’un prototype.

L’idée que cette Matra pourrait n’être qu’un substitut de fond de cour aux emblématiques berlinettes Alpine est rapidement balayée quand vous approchez d’un de ces rares coupés deux places à carrosserie en fibre de verre. C’est vrai, la Djet paraît un peu haut perché sur ses jantes de 15 pouces, mais il y a une sobre élégance dans la ligne plongeante à l’avant, la basse ligne de caisse et la bulle sur un arrière en pan coupé. La finition et les accessoires sont minimalistes mais plaisants également ; ils incluent des feux arrière de Simca 1000, une lame de pare-chocs arrière en acier inoxydable, un fin pare-chocs avant enveloppant doté de butoirs en caoutchouc (sur les versions Luxe) et, sur les dernières versions, de discrets extracteurs de part et d’autre de la lunette arrière portant une grille reprenant le motif Matra. La Jet 5 de 1968 de Laurent Corset donne l’impression d’une machine particulièrement efficace avec sa splendide carrosserie rouge, probablement plus belle que lorsqu’elle était neuve. Laurent, qui a lui-même restauré la voiture, connaît bien la fibre de verre et travaille chez EPAF, atelier spécialiste incontesté de la marque.

[…]

Acheter ce numéro