Du Liban à la Toscane

Mercedes 280 SL "Pagode"

© Classic & Sports Car / Tony Baker

Les apparences peuvent être trompeuses, comme le constate Greg MacLeman en se plongeant dans le passé aventureux d’une Mercedes « Pagode ».

Garée sur une allée au gravier impeccable, baignée des rayons du soleil déclinant au pied d’un château d’Ombrie, en Italie, cette Mercedes 280 SL est parfaitement dans son élément. Comme si elle avait été conçue pour une vie de prestige décontracté au cœur de cette campagne magnifique. Mais attardez-vous sur le profil élégant et la calandre large, et vous constaterez que quelque chose tranche avec cette impression initiale d’une existence protégée dans un refuge isolé. Au lieu du préfixe habituel « PG », la plaque d’immatriculation porte des caractères arabes, trahissant un passé nettement plus exotique.

« J’ai acheté la voiture en 1966 quand je vivais à Beyrouth, » raconte son propriétaire Andrew Jeffreys. « Dans les années 1950 et 1960, le Liban connaissait une économie dynamique, accompagnée d’une certaine richesse. » Ainsi, le pays a été inondé de Mercedes Pagode, dont la période de production (1963-1971) correspond à l’époque la plus stable et la plus prospère : « En 1975, quand la guerre civile a éclaté, de nombreuses voitures ont été cachées mais, les années passant, les SL sont ressorties des garages et les gens se sont remis à les vendre. »

[…]

Acheter ce numéro