La Delahaye oubliée

Delahaye Faget Varnet

© Classic & Sports Car / Thierry Germain

Elle aurait pu disparaitre corps et bien, rejoignant le cimetière des voitures n’ayant pas dépassé le stade du prototype. Pourtant la Delahaye 135MS CL Spéciale Faget Varnet de 1953 a traversé le temps pour nous revenir et témoigner d’un pan de l’histoire automobile des années 1950.

C’est dans la banlieue de Tours, derrière la façade anonyme d’un bâtiment industriel bien connu des spécialistes de véhicules anciens, chez 3ADT de Dominique Tessier, que se cache une Delahaye 135MS CL Spéciale Faget Varnet de 1953. Plusieurs mois en arrière, un coup de fil et quelques photos par email, éveillent notre curiosité pour une Delahaye unique en son genre qui n’avait pas vraiment disparu mais dont l’intérêt historique n’avait jusqu’à ce jour pas été mis en lumière. Il faudra toute la persévérance de Wilfrid Leroy-Post à creuser les archives pour comprendre la genèse de cette voiture dont l’histoire résume celle de trois marques qui ont marqué l’automobile du XXe siècle, Delahaye, Favel Vega et Faget Varnet.

La moins connue de ces trois marques, Faget Varnet est un carrossier comme la France en compte encore de nombreux à cette époque, né de l’association entre Jean Faget et Henri Varnet. Installée à Levallois, la société produit des carrosseries industrielles pour des véhicules militaires, industriels, des autocars et sous-traite pour Citroën, Panhard, Willeme et Bernard. Le secret de Faget Varnet, c’est l’invention vers 1948 d’une structure monobloc tout acier réalisée en tôle de 10/10e. Résultat, terminé les structures en bois et un gain de temps et donc d’argent considérable. En adaptant une technologie industrielle utilisée pour des véhicules militaires à l’automobile, Faget Varnet préfigure l’ère des carrosseries monocoques et la fin des carrosseries à structure rapportée. Cette structure caisson pouvait s’adapter indifféremment à une carrosserie cabriolet ou coupé et Faget Varnet réalisera quelques carrosseries uniquement pour Delahaye, vraisemblablement six cabriolets 135 entre 1948 et 1951, cinq coupés 135 entre 1948 et 1953 et un seul coupé 235 en 1951.

[…]

Acheter ce numéro