Bureau ambulant

Imperial Crown Coupé

© Classic & Sports Car / James Mann

Martin Buckley vous fait découvrir le moyen de transport idéal pour chef d’entreprise pressé : une Imperial Crown Coupe dotée de la délirante option Mobile Director.

Quoi que vous pensiez des voitures américaines des années 1960, elles ne cessent de surprendre. Même si vous croyez toutes les connaître, il y a toujours quelque chose qui attire votre attention et vous fait dire : « Ils ont vraiment fabriqué ça ? »

L’Imperial Crown Coupé fait partie de ces phénomènes. Elle provient d’une période où tout semblait possible. Quelle autre culture aurait pu nous proposer un coupé sans montant de 5,60 m de long, avec un V8 de 7,2 litres ? Puis, après avoir décrété que cette immense machine était parfaitement adaptée à une utilisation quotidienne, qui d’autre que les Américains aurait ensuite affirmé que ce dont vous aviez réellement besoin était un siège passager pivotant et une table escamotable, transformant le tout en bureau ambulant ?

On dirait la parodie d’un James Bond de seconde zone, mais c’était vraiment une option d’époque. Tout acheteur pouvait commander en 1967 ou 1968 le package Mobile Director et vivre le fantasme de dicter son courrier à sa secrétaire tout en roulant sur l’interstate jusqu’au prochain rendez-vous. Celui-ci pouvait même se tenir dans la voiture : siège avant tourné à 180°, votre Imperial devenait une salle de réunion. Ou, comme le suggérait le catalogue, vous pouviez jouer aux échecs à la lumière d’une puissante lampe de lecture.

[…]

Acheter ce numéro