L’âme de Newport Pagnell

Aston Martin DB4 - DB5 - DB6

© Classic & Sports Car / James Mann

L’influence de David Brown transparaît à travers les splendides DB4 à DB6. Simon Taylor présente ici la première grande famille d’Aston Martin de route.

Pour commencer, débarrassons-nous de James Bond. Dans les premiers livres de Ian Fleming, 007 pilote une Bentley à compresseur. Les spécialistes de l’agent secret confirment que la première voiture qu’il a conduite dans un film est une Chevrolet Bel Air et ce n’est qu’au troisième épisode, Goldfinger, que Sean Connery est au volant d’une Aston DB5. Dans le dernier, Skyfall, Daniel Craig est de retour avec une autre DB5 pleine de gadgets — mais cela nous importe peu.

En effet, les Aston Martin DB4 à DB6 sont bien plus importantes que de simples faire-valoir dans une série cinématographique fantaisiste célébrant la virilité de son héros. Elles incarnent des voitures de grand tourisme universelles, dont la beauté et les performances symbolisent le prestige de la marque. Même aujourd’hui, elles restent de merveilleuses machines pour n’importe quel voyage, quelles que soit la route et la destination. Et d’une certaine façon, tout comme une Ferrari ne peut être qu’italienne et une Porsche qu’allemande, ces Aston — malgré les racines italiennes de leur style élégant — n’auraient pu avoir une autre nationalité qu’anglaise.

[…]

Acheter ce numéro